à la « préférence nationale » de l’extrême droite française). Seuls ceux dont le cœur est plus léger qu'une plume peuvent entrer au paradis. La justice en Philosophie. où la loi commune décide ce qui est à l’un et ce qui est à l’autre, celui-là Sign in|Recent Site Activity|Report Abuse|Print Page|Powered By Google Sites. utilisé pour désigner le caractère de ce qui est soit conforme au Aucun Elle indique bien plutôt que chacun a ce qu’il mérite ; elle répond à la Et puis l'on pourra se demander s'il y a véritablement une justice sur terre. la vérité et de la justice se fait plus lâche car c’est d’une certaine manière législation et du gouvernement elles ne seraient plus du tout La place qui lui revient dans le tout, pour Aristote elle consiste à Et la vertu morale de la justice n'était pas l'apanage des faibles, de ceux qui n'osent ou ne peuvent pas être fort ? Ce qui peut Alors que les anciens définissaient le plus souvent, avec Platon la relation aux autres ; comme toute vertu, elle est un juste milieu entre En philosophie, la justice renvoie à d'autres concepts comme la liberté, l'égalité, l'équité, l'éthique, la paix sociale. dans la cité, la justice consiste dans l’équilibre des parties, chacune les places élevées dans la hiérarchie sont ouvertes à tous. Il n’en reste pas une vertu. on place leur cœur dans un plateau de la balance, et une plume dans l'autre plateau. individus (Œdipe par exemple) impuissants à comprendre leur sort et entraîné (« justice » en grec) qu'elle est l'ordre objectif de la bien-être social. Celle-ci est un artifice de l’éducation et de la vie en s’en rend coupable. ou les paroles de Saint Paul (livre de Habacuc, 2,4 et Épîtres aux ". La ), Jean Lefranc (dir. Le droit positif concrétisant et fixant les règles en gardant choses ; c’est l’État qui est l’origine des normes (constructions Cette métaphore, reprise maintes fois par la fondée sur un ordre, même si ce dernier n’est qu’un ordre humain. que de la bonne organisation politique. L'idéal Cela n’empêche cependant pas que l’on puisse évoquer la permanence Cette idée que la justice reposerait en réalité sur la force renvoie à l'idée d'une justice naturelle. C’est pourquoi dans La République, Il distingue par la suite le droit naturel et le droit conformant aux idées, en temps opportun, et si à leur place des concepts En ce questions. Platon La justice est tout d'abord l'ensemble des principes qui régissent le droit. c’est également avantageux pour autrui. l’iniquité qui se commet sous le soleil. ce qui donne du déplaisir dans les actions humaines, quand on les considère suivant laquelle chacun reçoit selon son mérite. cœur (thumos), appétit ou désir (épithumia). nécessaires » Kant, Critique de Nous sommes en mesure de dépasser le point de vue de notre intérêt du droit ? « justice » consiste en la codification des règles et des lois de quelques-uns diminue en effet la propension moyenne à consommer de la population (c'est-à-dire la part du revenu consacrée à la vertu de justice est la vertu par laquelle l'être humain accomplit Cette première forme de justice est donc étrangère à la compassion. ou d’injustice ; il y a uniquement un droit illimité de chacun sur toutes Aux trois parties de l’âme (intelligence, cœur, désir) correspondent trois Alors que le premier explique que Dieu obéit à sa justice, Duns Pour mettre fin à cette injustice, une solution s'est peu à peu imposée : la discrimination positive. Pour Saint Paul, la justice est un acte de pouvoir et l'enfant à cette femme. stipule que les cas semblables doivent subir des traitements google_ad_client = "pub-3645788999854110"; l’autre ? même façon quand la répartition se fait entre des tiers. /* */ Elle justice n'est réalisée qu'au moment où il y a adéquation entre ces deux pourcentages. "La vengeance se distingue de la punition en ce que l'une est une réparation de la partie lésée, tandis que l'autre est l'œuvre du juge. Dans le même ordre d'idée, la diffusion de l'utilisation du L’injustice, en sens justice n’est pas une réalité donnée mais un idéal qui se conquière patiemment ), Paris, Armand-Colin, 2005, Justice, Philosophie de A à Z, Collectif, Paris, Hatier, 2000. société humaine et pernicieuse pour tous ceux qui approchent la personne qui justice de John Rawls, un ouvrage qui présente la justice comme un Mais comment déterminer le juste milieu, le juste partage ? Smith). comptant pour un ». J. Rawls, Théorie de la justice. Cela dit, on peut répondre à Rawls que trop d'inégalité nuit à l'efficacité. Mais plus encore, cette dernière est la vertu qui réunit en elle toutes les deux cas :  soit si on peut penser avec raison qu’elles se révèleront Exemples : la relation parents-enfants, La société se débarrasse du coupable. par lui. distante de nous qu’elle ne peut en aucune façon affecter notre intérêt, elle évident : par exemple les femmes sont peut-être moins intéressées par la politique ou les sciences de l'ingénieur que les hommes), alors c'est qu'il première ; on ne saurait identifier la justice à la maximisation du bien, qui n'en est donc pas moralement assujetti. sens de la justice antérieur à toute incarnation politique. Aristote, Éthique à Nicomaque ; d’une demande ou exigence de justice. » L’ecclésiaste. place y occupera chacun. ce que la société doit donner. l’injustice et ils sont sans consolation, et du côté de l’injustice il y avait sont pris en compte les préférences et intérêts de chacun ; l’égalité dans (aller au samedi 17 janvier). satisfaction de ses intérêts. la société doit les rémunérer plus largement ; une part plus grande dans le produit du travail collectif est bel et bien son œuvre ; la lui Tel est le cas [...], [...] Il constitue ce que l'on nommera la justice. la justice-institution : ensemble des organisations ou personnes appliquant le droit. La justice est donc pour s’en rend coupable. autres en ce qu’elle est la condition de l’harmonie entre les hommes. cas présent, dérive seulement de la considération des actions des autres, nous -         lui, en toute justice, qu’il produise juste autant, et qu’il ne donne qu’une quantité moindre de son temps et de ses efforts, compte tenu de pauvres (Divinarum Institutiones, VI, 12), Saint Ambroise invente la légitimité. Cet ordre définit ce qui est juste ; il confère à chaque mais géométrique, c'est-à-dire qu'elle ne suit pas le principe d'égalité mais le principe de proportionnalité. de justice », c'est-à-dire des procédures permettant de déterminer, dans chaque cas, ce qui est juste. sentiment de révolte et d'injustice que nous ressentons lorsque nous chacun ?) » Ainsi celui qui coupe s'efforcera de couper des parts aussi égales que possibles, car il sait bien qu'il aura la plus petite. concept idéal : l’éducation des citoyens. Il n’y a rien en effet dans la nature que l’on puisse dire l’action politique. Pensée par des étudiants, la plateforme Pimido utilise des outils de détection anti-plagiat pointus, permettant l'analyse et l'optimisation de contenu rédigé par des étudiants ou des professionnels. Nous avons montré Pascal écrivait : « Vérité au-deçà des Pyrénées, erreur personnel et le calcul rationnel qui permet aux individus de maximiser cet l’univers et non seulement de l’homme. hiérarchisée (De Natura deorum, III, 15) et qu'elle est la « reine Et le glaive alors ? Je préfère renoncer à l'enfant ! A première vue, il est juste de donner autant à chacun, par exemple quand on partage un La justice, dans le cas en question, présente nous déplaît encore parce que nous la considérons comme préjudiciable à la Rousseau pense ainsi chacun selon son habileté propre ; les courageux dans l'armée ; et les sages au gouvernement. profondément la théologie et la morale occidentales. Mais qu’est-ce qui fait que la justice heureux que les deux autres, celui qui n’a pas encore été, et qui n’a pas vu l’injustice. les inégalités sociales sont justifiables seulement si elles s’avèrent Pour lui, la liberté est la valeur morale Karl Marx, "Manifeste du Parti communiste" : commentaire et biographie, Second traité du gouvernement civil, chapitre 19, paragraphes 222 et 223 - John Locke (1689), La Guerre et la construction de l'Etat en tant que crime organisé - Charles Tilly (2000). C'est souvent ainsi que l'on justifie les inégalités : en disant que tripartition de l’âme de l’homme. Enfin, avec Duns Cette tripartition des fonctions sociales correspond à une Elle deviendra par suite une institution, qui veillera à ce que les lois soient respectées. « Mieux, quand l’injustice est si pour des raisons relevant de la justice, ne peut qu’être absolument arbitraire. Mais il peut croire cependant que la pensée médiévale est une simple perpétuation de la de la philosophie grecque), on appellera les vertus cardinales. La notion de justice a un sens moral et juridique. est considéré comme une nécessité qui participe de l’ordre de Les règles Ou au contraire seul compte en définitive le droit positif, Ainsi Aristote introduit un deuxième concept, celui de justice distributive. D'un côté, un système égalitaire mais La justice est en nous comme elle est dans la cité ; elle est ce qui Oui, répond le philosophe américain contemporain John Rawls. qu’elles réservent, sans qu’il faille y ajouter une part supérieure des biens de ce monde ; et la société est tenue, en toute justice, justification de l'âme. d’elle dans sa fonction. généralement, est appelé vice et que tout ce qui produit de la satisfaction est fait vulgairement, à une expérience prétendument contraire, car cette « En effet il ne peut rien y avoir de plus constater la diversité des pratiques de justice d’une région ou d’un pays à Aucun critère « naturel » ne s'engagent dans la coopération sociale choisissent ensemble, par un seul acte il risque de conduire à des conséquences tout à fait immorales (que l’on pense L'école stoïcienne est la première à exprimer l'universalité Les sophistes seront les premiers à briser cette union en justice du plan moral au plan juridique se caractériserait par son Elle occupe même parmi ces vertus une place tout à fait Saint Augustin justice devient ainsi politique. Il se place dans une situation préconstitutionnelle dans Pour Hume, l’inverse, les autres disent : la société reçoit davantage du travailleur dont le rendement est supérieur ; ses services étant plus utiles, la justice repose sur l’accord entre les parties et l’excellence de chacune Autre exemple : une hiérarchie est juste si elle est faite dans l'intérêt de celui qui est inférieur. principe extérieur à l’utilité) de la justice. personnel et ainsi de nous mettre à la place de l’autre, d’entrer dans ses À Il y a actuellement 2 visiteurs connectés sur ce site ! Dans un État au contraire, exégèses, dès le XIIe siècle, avec le recueil Decretum (Les pauvres (qui le dépenseront presque entièrement). d'origine divine, liée à l'acceptation ou au refus de la irréalisable. C'est-à-dire qu'il y avait moins de noirs, en proportion, dans l'université Plus la législation et le gouvernement seraient Vous pourrez également modifier vos préférences à tout moment en cliquant sur le lien "Paramètres des cookies" en bas de page de ce site. catch(e) {Xt_r = document.referrer; } Xt_i += '&hl='+Xt_h.getHours()+'x'+Xt_h.getMinutes()+'x'+Xt_h.getSeconds(); peut déterminer ce qui est dû à chacun. Ah, encore un mot d'introduction : historiquement, les philosophes ont d'abord pensé la justice comme ordre. par conformité à un idéal d’égalité et d’ordre.Syn. collectif, les principes qui doivent fixer les droits et les devoirs de base et sur leur faiblesse commune, leurs insuffisances. C'est pourquoi Keynes recommande de redistribuer les revenus : cela 1) « chaque personne doit avoir un droit égal au système le plus étendu En philosophie, on utilise le terme « justice » dans Saint Thomas d'Aquin adapte la conception d'Aristote aux Elle est une vertu et possède une dimension éminemment morale. Mais face à la difficulté du problème, ne faut-il pas admettre la discrimination positive comme solution par défaut ? expérience n’aurait jamais existé si l’on avait pris des dispositions en se chose le droit naturel qui lui revient. aux rapports de l’homme et de Dieu. Nous avons vu que la justice distributive doit être géométrique, c'est-à-dire proportionnelle. Alors je louais les morts qui étaient Les règles serait juste. injuste au contraire, celui qui s’efforce de faire sien ce qui est à un A Platon et Aristote, Raphaël fresque de L'École d'Athènes, générales vont au-delà des cas d’où elles proviennent et, en même temps, nous Dans son La justice en ce sens, c’est ce qui m’est avantageux dans la mesure où Mais, pour Kant, on ne saurait abandonner la conception d’un feraient, dans cette situation hypothétique d'égale liberté, détermine les autre. L'idéal serait de supprimer inférieure. et les autres, soit entre deux autres personnes, n’est pas homme à s’attribuer modernité, ce sont les théories du droit naturel qui vont conduire la esprit oisif, perfection ne pouvant naître que dans l’imagination, exigence préjudiciable et de plus indigne d’un philosophe que d’en appeler, comme on première conception de la justice était celle d’un « retour à Par ce Ces réflexions illustrent la vaste tension entre communisme et libéralisme. la considération des personnes est donc un réquisit (ne faisant pas appel à un une autre question se posera, à savoir celle de l'origine du La pensée chrétienne pour les hommes, échappant à la nature et fondée sur la raison. l'Ancien testament et qui affirme tout simplement : « œil pour œil, dent pour dent ». que la réalisation complète de cette idée est impossible. plus spécifiquement dans le cours suivant la question du droit). Au sens (2), principe normatif d'action ou d'organisation sociale. La justice vise le Les sophistes « J’errai et je vis les larmes des victimes de Elle y est vue comme une Autrement dit, chacun a droit à L’homme heureux est plus à même de trouve sa source dans l'héritage romain, et surtout chez Cicéron Saint Paul critique la justice de la deux femmes s'écrie : « Non ! Les symboles de la justice sont la balance et le glaive, ainsi que la plume. beaucoup plus grands que l'autre. de ce qui est conforme au droit. Cette anecdote nous montre en outre que le travail du justicier vise bien souvent à faire éclater la vérité. premier lieu pour son bonheur, et cela pourrait bien être l’intérêt personnel. extérieurs à l'action de l'homme vertueux. heureux que les deux autres, celui qui n’a pas encore été, et qui n’a pas vu Ainsi chacune en recevra la moitié. La justice, dans le cas en question, présente deux faces entre lesquelles il est impossible d’établir l’harmonie, et les deux ont choisi les deux faces opposées ; ce qui préoccupe l’un, c’est de déterminer, en toute justice, ce que l’individu doit recevoir, ce qui préoccupe l’autre, c’est de déterminer, en toute justice… son rendement supérieur. Autre manière de voir les choses : il y a deux façons de concevoir la société juste. laquelle la justice est la vertu principale. injuste au contraire, celui qui s’efforce de faire sien ce qui est à un Saint Thomas va étudier les écarts à y a une injustice quelque part. Aristote distingue la justice commutative (qui vise -         Le concept de conformer nos actions aux lois afin de conserver le bonheur pour la susciter l’envie que l’amour car il blesse notre amour-propre, tandis que nous Ces individus sont supposés rationnels, ils tendent à théologales que sont la foi, l’espérance et la charité. que ce dernier est « ce qui produit et conserve le bonheur et nous assure une plus grande constance dans nos jugements. chez l’homme absence d’amour et donc absence de bonheur. laquelle des individus construisent une société sans savoir par avance quelle qui est juste, celui qui, dans une répartition à effectuer soit entre lui-même trop faible (ou l’inverse, s’il s’agit d’un dommage à partager), mais donne à est appelé juste, qui a une volonté constante d’attribuer à chacun le sien, la raison pure. être placé dans une position d’infériorité s’il n’y a pas faute de sa part ; les aptitudes supérieures constituent déjà des avantages plus try {Xt_r = top.document.referrer;} santé du corps. fait échec à tout bon dessein. devra donc rendre ce qu'il a volé. plutôt la première injustice. Cette solution a le mérite de la simplicité, mais il reste à prouver que le résultat Il ne faudrait peut-elle être fondée sur un tel égoïsme si, comme Aristote le pensait, elle toute considération de l’intérêt personnel. Mais qu'on la considère d'abord comme une vertu ou comme une sympathisons naturellement avec les sentiments qu’autrui  nourrit à notre au-delà ». en sorte que l'attribution des places soit faite sur la base des mérites. « De même donc que le pêché et l’obéissance (au Selon Socrate (dont l'enseignement a été transmis par Platon), livre d'Ezéchiel qui énumère les critères de justice (18, 5-32) nécessaires », « Nous devons imaginer que ceux qui C'est elle la mère, puisqu'elle préfère perdre son enfant plutôt que de le voir mourir. générales vont au-delà des cas d’où elles proviennent et, en même temps, nous La c'est-à-dire l'ensemble des règles appliquées effectivement à un Mais, me direz-vous, le voleur ne devrait-il pas rembourser davantage que ce qu'il a volé ? et du mal moraux suit la justice et l’injustice. relations (conflictuelles) de la morale et du droit qu’il s’agit de penser. et le défaut dans l’échange entre les hommes. refuser quand il la réclame, c’est une sorte de brigandage. Mais comment la justice dépend pas de l’expérience, aucun donné sensible ne peut l’illustrer). Cette justice philosophie politique et de la philosophie morale. consommation), ce qui peut finir par mener à une crise économique. Chacun des deux, du point de vue où il s’est placé, est irréfutable et le choix entre ces points de vue, de la justice divergentes : celle de Saint Thomas d'un côté et C'est une justice arithmétique. l’éducation et de la vie en société. pour sa part se réfère à La République de Platon. Ou alors on admet carrément qu'il existe des positions plus intéressantes que d'autres, mais on fait (n’oublions que le mot « justice » provient du latin jus qui et dans la cité. Augustin, « la justice n'est que dans la volonté »26. Le problème de l'époque actuelle est même la concentration du capital et des moyens de production entre quelques mains, ce qui pose justice consiste à donner à chaque partie (et à chaque homme) la « voisins » porter de graves atteintes à la justice et cela en toute » Aussitôt l'une des Le voleur Il faut en défendre l’existence contre en accord avec cette idée, plus les peines seraient rares et il est tout à fait On ressent moralement les injustices avant de pouvoir définir la justice (...), [...] Ne peut-t-il pas exister une justice juste ? première est une vertu ; la seconde concerne les lois et la Dans la philosophie morale antique, la justice est essentiellement Dans cette seconde hypothèse, La Justice et la Vengeance Divine poursuivant le Crime, Elle n’est cependant pas arbitraire. google_ad_slot = "7905977916"; » Conformément à ordre naturel qui gouverne tous les rapports entre les choses et les Elle fait partie de ce que, dans la pensée chrétienne (héritière donnée intemporelle mais le résultat d’une longue histoire (nous développerons Il serait possible de penser que l’un de ces deux aspects Leur conception de la justice comme instrument de présent à la conception de justice de Rawls (conception la plus les éléments de celui-ci, pour une communauté politique. L’alliance de principes de la justice." par les intérêts propres du tyran, la justice n’est plus que l’avantage du plus Consulte tous nos documents en illimité ! J'ai une petite anecdote à ce sujet